Accueil

Taille du texte > Agrandir | Réduire




« On ne voit bien qu’avec le coeur.
L’essentiel est invisible pour les yeux » (Antoine de Saint-Exupéry)

Pauline 2

A lire attentivement avant de s’adresser à l’association :

«Charlotte et les autres… » ne s’occupe que des chats sans maître, et en priorité de ceux qu’on dit «sauvages».

L’association ne fait pas fonction de dispensaire, n’accorde pas d’aide aux personnes démunies pour leur chat ou celui qu’elles souhaitent adopter. Ce n’est pas sa vocation (voir les statuts).

Par ailleurs, elle n’a pas non plus vocation à s’occuper des problèmes de maltraitance, sauf en ce qui concerne les chats qu’elle a déjà pris en charge.

Toutes les demandes d’aide sont contrôlées, un responsable se rendant éventuellement sur place. Toute tentative indélicate de faire passer son propre chat pour un chat sans maître est donc déjouée !

Les chats pris en charge par «Charlotte et les autres… » sont systématiquement tatoués au nom de l’association.

La réussite des «sauvetages» est subordonnée à la coopération entre le «protecteur» des chats et l’association. Chacun son rôle. Très souvent, il est demandé au protecteur de se charger des captures et des voyages chez le vétérinaire (explications et cages-pièges fournies). Encore plus souvent, il lui est demandé d’assurer le ravitaillement des chats pris en charge. L’association, quant à elle, assume l’organisation administrative et matérielle ainsi que le financement des honoraires vétérinaires.

L’association accorde son aide aux personnes fortement motivées et pour des chats errants, sans maître, dans la mesure de ses moyens financiers et humains. En effet, «Charlotte et les autres… » ne reçoit pas de subventions, et toutes ses dépenses sont acquittées avec l’argent provenant des dons et des cotisations. Le fonctionnement de l’association est entièrement bénévole (pas d’employés, pas de remboursement des frais engagés par les bénévoles etc… )

Pour demander de l’aide, il faut impérativement écrire impersonnellement à l’adresse ci-dessus (il n’y a pas de numéro de téléphone), en expliquant le cas dans les grandes lignes et en indiquant clairement son nom, son adresse et son numéro de téléphone.

Les demandes effectuées par des voies détournées ou adressées à l’association avec mention du nom d’un responsable nous parviennent avec retard et sont par conséquent traitées bien après les autres.

Une information erronée circulant depuis un certain temps, nous précisons, pour rétablir la vérité, que notre association, qui est indépendante, autonome et ne reçoit ni subvention ni indemnité d’aucune sorte, adhère à un groupement d’associations : le Rassemblement des associations de protection animale ne pratiquant pas l’euthanasie libératoire (R.A.P.A.P.P.E.L.). Elle collabore donc, le cas échéant, avec ce groupement, ainsi qu’avec les deux autres associations qui en font partie, et qui sont :

La Société pour la Défense des animaux – S.P.A. des Cailloux, dont le refuge est à Dijon.

Le Chat libre dijonnais.

Aucun autre partenaire de travail en Côte d’Or.

Information à l’attention des municipalités : Proposition de convention.

Chat - NounoucheNotre association fait partie d’un groupement d’associations, le Rassemblement des associations de protection animale ne pratiquant pas l’euthanasie libératoire (R.A.P.A.P.P.E.L.) et elle est habilitée, par l’intermédiaire de ce groupement, à passer avec les mairies des conventions de stérilisation, identification et relâcher sur leur lieu de vie des chats errants, en application de la loi du 6 janvier 1999.

Ce type de convention, destinée aux chats non domestiqués, peut s’ajouter à la convention d’accueil des chiens et des chats apprivoisés proposée par la Société pour la Défense des animaux – S.P.A. des Cailloux dont le refuge est situé à Dijon, 5 rue Django Reinhardt, Site internet www.spa-des-cailloux.com, ce qui parfait la mission d’accueil de cette dernière et permet qu’aucun animal ne soit exclu du service apporté aux municipalités, conformément à l’esprit de la loi concernant les animaux errants.

Notre association collabore donc régulièrement et efficacement avec les associations faisant partie du R.A.P.A.P.P.E.L. : La Société pour la Défense des Animaux – S.P.A. de DijonRefuge des Cailloux et «Le Chat libre dijonnais» et elle travaille exclusivement avec ces associations.

Elle s’efforce d’entretenir des rapports courtois avec d’autres S.P.A., peut même à l’occasion leur rendre ou leur demander un service, mais ne travaille pas avec elles.

En ce qui concerne le R.A.P.A.P.P.E.L., il ne travaille, lui aussi, qu’avec les associations qui en font partie, et qui sont : La Société pour la Défense des animaux – S.P.A. des Cailloux Dijon, «Charlotte et les autres…» et le Chat libre dijonnais.

 

FacebookTwitterGoogle+Email
Retour en haut