Adhésion / Cotisation 2012

Taille du texte > Agrandir | Réduire




Appel des cotisations 2012

Dijon, décembre 2011

Cher adhérent,

Voici venu le temps de vous adresser le compte-rendu sommaire d’activité de notre association pour 2011, et de vous demander le renouvellement de votre soutien moral et financier pour 2012.

Karen dans la neige

Karen dans la neige

L’un des buts de « Charlotte et les autres… » est de réunir les personnes qui éprouvent de la compassion pour les chats errants, qui s’indignent du sort cruel que notre société leur réserve et qui veulent faire progresser l’idée que la vie de ces petits êtres doit être respectée. En ce qui concerne l’évolution des mentalités, nous ne pouvons que nous féliciter, bien qu’il reste un très long chemin à parcourir : la petite association créée en 1993 et composée, à l’époque, de trois personnes, est devenue le partenaire incontournable des mairies et le seul recours sérieux des protecteurs de chats. Je reviendrai plus bas sur son importance croissante, sur les succès qu’elle obtient et sur les progrès effectués.

Le deuxième but, mais non le moindre, est évidemment le sauvetage des chats errants. Pour ce faire, un seul moyen, celui qui est autorisé par la loi du 6 janvier 1999 et qui, seul, peut se substituer, sous certaines conditions, à la pratique barbare et obsolète de la mise en fourrière suivie systématiquement d’euthanasie : il s’agit de la stérilisation, de l’identification et du relâcher sur leur lieu de vie des chats errants, en veillant bien sûr à ce qu’ils soient nourris copieusement et quotidiennement. Evidemment, cela a un prix. Nous avons des accords tarifaires avec 68 cliniques vétérinaires réparties dans tout le département et qui, pour nous aider à promouvoir la méthode douce de gestion de la surpopulation féline, ont accepté les tarifs très bas que nous pouvons acquitter, participant ainsi à l’oeuvre commune de protection animale à laquelle nous collaborons tous. Mais, à cause du nombre élevé des interventions nécessaires, ce sont des sommes très importantes qu’au total il faut débourser, et vous savez que notre association ne reçoit aucune subvention. Vous pouvez donc mesurer l’importance que revêt votre soutien : c’est avec nos cotisations et nos dons que nous acquittons les honoraires vétérinaires. Un chiffre, qui ne pas manquer de vous surprendre : au 30 novembre 2011, nous en étions à 21 500 € de frais vétérinaires pour l’année 2011.

Vous avez remarqué, probablement, que nous ne vous sollicitions qu’une seule fois par an, ceci pour ne pas vous importuner, d’une part, et parce que nous réprouvons tous les frais inutiles d’autre part : les relances sont coûteuses. Aussi, ne nous oubliez pas et sachez que la quasi-totalité des sommes que vous voudrez bien nous faire parvenir sera affectée au règlement de factures vétérinaires, donc au sauvetage des chats. Nos frais de gestion sont réduits au minimum. Ceux d’entre vous qui assistent à l’assemblée générale le constatent chaque année. Pour ceux qui ne peuvent venir, voici, à titre d’exemple, les postes qui composaient le compte d’exploitation 2010 :

  • Recettes : cotisations et dons, seul poste.
  • Dépenses : soins vétérinaires – autres postes : assurance, cotisation à la confédération nationale des S.P.A. de France, location du site internet, frais de tenue du C.C.P., alimentation (nourriture pour chats sans protecteur), frais postaux et c’est tout.
  • Total des « autres postes » pour 2010 : 1 043 €.

Mais ce compte 2010 présentait un déficit de 10 407 €, qui a été compensé par une reprise sur les économies faites antérieurement, et ce qu’il reste maintenant sur le compte épargne est insignifiant, alors que le budget 2011, sauf événement inattendu et peu probable, présentera lui aussi un déficit. Odile Boch s’est vue contrainte, par deux fois, en cours d’année, de puiser dans les réserves pour acquitter les notes d’honoraires. Nous espérons donc que vous saurez, et surtout que vous pourrez, vous montrer plus généreux encore que d’habitude, et nous vous en remercions très chaleureusement à l’avance.

Quelques chiffres :

    • 463 chats stérilisés et tatoués en 2010.
    • 444 chats stérilisés et tatoués, au 30 novembre 2011, pour 2011. Et le mois de décembre s’annonce particulièrement chargé.
    • 4 000 € : montant des honoraires vétérinaires acquittés pour nous, en 2011, par la Fondation 30 Millions d’Amis, que nous remercions pour son aide précieuse. Et à Michèle Pennequin, notre présidente d’honneur et mécène, va toute notre gratitude pour les centaines de chats sauvés grâce à elle.
    • plus de 3 200 bénévoles assurant (certains d’entre eux depuis plus de 15 ans) dans tout le département, la surveillance de chats errants et la « soupe populaire » quotidienne.
    • 14 municipalités ayant signé une convention avec le R.A.P.A.P.P.E.L. Pour mémoire, le Rassemblement des Associations de Protection Animale ne pratiquant pas l’euthanasie libératoire, fondé en 2001 à l’initiative de notre association, regroupe 3 associations qui s’occupent des chats errants : la S.P.A. de Dijon, (Société pour la Défense des Animaux de Bourgogne et Franche-Comté), « Charlotte et les autres… » et le Chat libre dijonnais. C’est le R.A.P.A.P.P.E.L. qui a établi la convention proposée aux municipalités. La possibilité offerte aux maires, par la loi du 6 janvier 1999, de remplacer la solution « fourrière-euthanasie » par la solution que nous préconisons exige une coopération entre la municipalité et une association de protection animale habilitée. Convaincre les maires n’est pas chose aisée, la plupart du temps, car l’opération « stérilisation-tatouage » est évidemment plus coûteuse que le remboursement des frais de capture et d’euthanasie à un service de fourrière. Le flacon de poison n’est pas bien onéreux ! Aussi, pour emporter la décision des municipalités, le R.A.P.A.P.P.E.L. propose de prendre à sa charge, la première année de mise en route de la convention, la moitié des frais vétérinaires.Aucune convention signée avec le R.A.P.A.P.P.E.L. n’a jamais été résiliée, alors que la possibilité de résiliation est offerte chaque année.Dijon a une place un peu particulière. C’est la Ville elle-même qui a rédigé la convention, et qui accorde au R.A.P.A.P.P.E.L. une subvention de 2 000 € par an pour les stérilisations-tatouages.De très nombreuses autres municipalités sont en « en attente » car il faut consacrer beaucoup de temps à l’organisation et à la concertation lors de la mise en route d’une convention et nous ne « traitons » avec une mairie que lorsque tout est au point avec la précédente.
  • Plus de 25 heures par semaine de travail administratif, que se répartissent Odile Boch et Odile Lippler. Quant à moi, je me charge des contacts avec les maires, des conventions, et de l’organisation des campagnes de capture.
  • Un nombre incalculable de coups de téléphone donnés chaque semaine par Agnès, maintenant secondée par Laurence, pour donner aux protecteurs les explications nécessaires. Sans oublier plusieurs heures par semaine consacrées à la rédaction des bons.
  • 207 : c’est le nombre des communes dans lesquelles notre association est intervenue en 2011.
  • 4 : c’est le nombre de pages consacrées à notre association par la revue « Atout Chat » dans son numéro d’août 2011. C’est aussi le nombre des départements proches de la Côte d’Or dans lesquels nous avons eu l’occasion d’intervenir ou de conseiller, à leur demande, des associations locales, qui tentent de copier notre organisation et nos actions. (Saône-et-Loire, Nièvre, Yonne, Territoire de Belfort).

Je sais que cette énumération de chiffres est un peu fastidieuse et que vous auriez probablement préféré que je vous raconte, ainsi que je le fais habituellement, un sauvetage peu banal ou une histoire de chats mal commencée qui s’est terminée, grâce à l’intervention de notre association, en belle histoire de chats heureux. Mais il fallait, cette année, que je vous fasse part avec précision de nos soucis en matière de finances, afin que vous sachiez que, sans un effort particulier de chacun d’entre nous, nous ne pourrons probablement pas, en 2012, procéder à tous les sauvetages nécessaires. Je vous suggère d’oeuvrer, comme certains d’entre vous le font déjà, dans votre entourage, pour tenter d’obtenir pour notre association des dons et des adhésions. Je sais combien c’est difficile en ces temps de crise, mais je sais aussi que je peux compter sur votre indéfectible soutien.

Je vous en remercie à l’avance, comme je vous remercie, du fond du coeur, pour votre engagement en faveur de la défense des chats errants et pour votre fidélité à notre association.

Je vous prie de bien vouloir agréer, cher adhérent, l’expression de ma reconnaissance et de mes meilleurs sentiments.

Nicole Bacqué

P.S. : Notre association étant une oeuvre d’intérêt général, il est possible d’obtenir, pour nos cotisations et dons, un reçu fiscal permettant de déduire de nos impôts 66 % de la somme versée, dans la limite de 20 % du revenu imposable. (Pour une entreprise, réduction de 60 % dans la limite de 5 % du chiffre d’affaires). Cela est possible pour tous les dons, quel qu’en soit le montant.

Deux exemples : lorsque vous faites à notre association un don de 100 € cela ne vous coûte que 34 € car, grâce au reçu fiscal, vous pouvez retirer 66 € de la somme que vous devez aux impôts. Si vous souhaitez donner réellement 100 €, vous pouvez faire un don de 295 €, car vous économiserez 195 € d’impôts.

Nous sommes dorénavant en mesure d’établir nos propres reçus fiscaux, aussi, pour régler votre cotisation, procédez ainsi :

  • Rédigez votre chèque, quelqu’en soit le montant, à l’ordre de «Charlotte et les autres…»
  • Si vous souhaitez un reçu fiscal, ajoutez un post-it sur le chèque ou un papier dans l’enveloppe : «je désire un reçu fiscal».
  • Joignez, si possible, une enveloppe timbrée à vos nom et adresse.
  • Envoyez le tout à notre association, à notre adresse.
  • Cotisation simple à partir de 12 €.
  • Cotisation de soutien à partir de 30 €
  • Cotisation membre bienfaiteur à partir de 50 €.

Ne tenez pas compte de cet appel si vous avez déjà réglé votre cotisation et par conséquent reçu votre carte d’adhérent 2012.

FacebookTwitterGoogle+Email
Retour en haut